Edito du 13 novembre 2016

Consécration de la paroisse à la Vierge Marie

(1ère partie)

 

Chers frères et sœurs, comme vous le savez maintenant, nous allons bientôt consacrer notre paroisse à la Vierge Marie, le jeudi 8 décembre prochain, au cours de la Messe solennelle de l’Immaculée Conception, qui aura exceptionnellement lieu à 20 h. A cette occasion, nous voudrions aussi déplacer la statue de la Vierge du XIIIème siècle, la « Vierge au sourire », actuellement disposée dans une chapelle du déambulatoire, pour l’installer dans le chœur.

Pourquoi vouloir consacrer notre paroisse à Marie ? Est-ce bien nécessaire ? A quoi cela nous engage-t-il ? Qu’en attend-on ?

Pour répondre à ces questions il convient de comprendre, dans une série de 4 éditos dominicaux, ce qu’est d’abord l’acte de consécration en lui-même (1ère semaine).
Cela nous conduira à nous interroger alors sur le bienfondé d’une consécration d’une paroisse (2ème semaine) ? Nous essayerons ensuite de percevoir à quoi cela va nous engager et quels en sont les fruits attendus (3ème semaine) ; pour enfin conclure par l’histoire proprement dite de notre « Vierge au sourire » (4ème semaine).

Pour commencer notre série, il nous faut bien réaliser ce que veut dire consacrer. Au sens plénier du mot, c’est rendre sacré, c’est-à-dire séparer du profane et faire appartenir à Dieu. Etre consacré veut donc dire être mis à part pour servir Dieu, pour travailler à sa Gloire.

C’est dans l’Ancien Testament, que nous trouvons les traces originelles d’un tel acte.
D’abord avec « les premiers nés en Israël », qui furent consacrés le jour où le Seigneur frappa tous les premiers nés dans le pays d’Egypte (Ex 13,2). Puis par la suite, Aaron et ses fils furent mis à part, en vertu de leur sacerdoce, afin d’offrir les sacrifices et les parfums.
Enfin, le Seigneur choisit de nombreux prophètes en disant : « je t’ai consacré dès le ventre de sa mère pour être prophète des nations » (Jr 1,5).

Mais, c’est évidement dans le Christ Jésus que la consécration prend tout son sens.
En entrant dans le monde Jésus s’est consacré à son Père: « Voici, je viens pour faire ta volonté » (He 10, 9). Animé par un Amour divin, un Amour parfait, Il s’est « consacré lui-même
[dans le sacrifice de sa mort] pour que [ses disciples] soient eux aussi consacrés en vérité »
(Jn  17, 19).

Et pour nous cette consécration à Dieu par Jésus-Christ  prend sa source dans notre baptême ! Depuis ce jour nous ne nous appartenons plus nous-mêmes, mais à Dieu !

Tous les autres actes de consécration (notamment celui à la Vierge Marie) ne constituent pas un ajout, mais simplement un approfondissement, un épanouissement, une explicitation de cette consécration baptismale. C’est précisément ce nous verrons la semaine prochaine…

 

Père Antoine de Folleville

VISITE TOURISTIQUE : Le groupe ART, CULTURE ET FOI vous invite à découvrir l’histoire et les merveilles de notre église. Venez nombreux, et en famille dimanche 20 octobre à 15h. Le rendez-vous se fera sous l'orgue. Visite gratuite.
+ +